8h04 Food & Drink

Comment fait-on des vins natures de qualité ?

Verre de vin naturels face au coucher du soleil

Dans le vaste univers de la viticulture, une tendance se démarque par son respect de l’environnement et son désir de retrouver l’authenticité du vin : la production de vins naturels. 

Cette approche, qui privilégie les techniques douces et le respect de la biodiversité, suscite un intérêt croissant chez les amateurs de vin soucieux de leur santé et de l’environnement. 

Mais comment fait-on des vins naturels de qualité ? La réponse réside dans une combinaison subtile de savoir-faire, de patience et de respect de la nature.

Une vigne saine : la base d’un vin naturel de qualité

La qualité d’un vin naturel commence par la santé de la vigne. Pour obtenir une vigne saine, les viticulteurs pratiquent une agriculture biologique ou biodynamique, excluant ainsi l’utilisation de pesticides et d’engrais chimiques. Cette approche favorise la biodiversité et renforce les défenses naturelles de la vigne.

Les sols sont travaillés mécaniquement ou avec des animaux de trait, ce qui permet d’aérer la terre et de stimuler la vie microbienne. Les engrais verts, comme la luzerne ou le trèfle, sont semés entre les rangs de vigne pour apporter de l’azote et protéger les sols de l’érosion. Les traitements à base de plantes, comme la prêle ou l’ortie, sont utilisés en prévention des maladies.

Selon une étude menée par l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA), les vignes cultivées en biodynamie présentent une plus grande résistance aux maladies et une meilleure capacité d’adaptation aux changements climatiques. Cette robustesse se traduit par des raisins de qualité supérieure, exempts de résidus chimiques et riches en arômes.

Un raisin de qualité : le fruit d’une attention particulière

Le raisin, élément central de la vinification, doit être irréprochable pour produire un vin naturel de qualité. Les viticulteurs accordent donc une attention particulière à la maturité des baies, à leur état sanitaire et à leur équilibre sucre-acidité.

Les vendanges manuelles, pratiquées par la majorité des producteurs de vins natures, permettent un tri sélectif des grappes et l’élimination des baies altérées. Cette méthode douce préserve l’intégrité du raisin et évite l’oxydation prématurée des jus.

Le rendement est volontairement limité, afin de concentrer les arômes et les saveurs dans les baies. Les viticulteurs pratiquent l’ébourgeonnage, qui consiste à supprimer les bourgeons en surnombre, et l’effeuillage, qui permet d’aérer les grappes et d’améliorer leur exposition au soleil.

Une vinification adaptée et douce : la clé de voûte d’un vin naturel

La vinification des vins naturels se distingue par sa douceur et son respect du produit. Les interventions mécaniques sont limitées au strict minimum, et les intrants chimiques sont proscrits.

La fermentation alcoolique, étape cruciale de la transformation du sucre en alcool, est assurée par les levures indigènes présentes sur la peau des raisins. Cette méthode traditionnelle, plus lente et moins prévisible que la fermentation dirigée par des levures sélectionnées, confère au vin une complexité aromatique unique et une expression authentique du terroir.

L’élevage du vin, réalisé en fûts de chêne ou en cuves inox, est également conduit avec soin. Les soutirages, opérations consistant à séparer le vin de ses lies, sont peu fréquents et réalisés en fonction des besoins du vin. L’utilisation de sulfites, autorisée à faible dose dans les vins naturels, est limitée au strict nécessaire pour préserver la stabilité microbiologique du vin.

Amis dégustants du vin naturel

Le Vignoble Pellerin : un engagement sincère et passionné pour les vins naturels

Le Vignoble Pellerin, situé dans l’Ain sur les communes de Saint Sorlin en Bugey et Lagnieu, est un exemple remarquable de production de vins naturels de qualité. Depuis 2009, le domaine est certifié en biodynamie par certifié Demeter grâce à la conduite de Jean-Christophe Pellerin, un vigneron passionné et engagé, qui s’est associé avec ses deux fils Lucien et Baptiste en 2020.

Le Vignoble Pellerin s’étend sur 6,3 hectares de vignes, répartis sur les meilleurs terroirs du Gamay. Les sols sont travaillés avec soin, dans le respect des principes de la biodynamie, pour préserver et enrichir leur vie microbienne. Les traitements à base de plantes et les préparations biodynamiques sont utilisés en prévention des maladies et pour stimuler les défenses naturelles de la vigne.

Les raisins, récoltés manuellement et triés avec rigueur, sont vinifiés avec douceur et patience. Les fermentations alcooliques sont réalisées à partir des levures indigènes, sans ajout d’intrants chimiques. Les vins sont élevés sur lies fines pendant plusieurs mois, afin de développer leur complexité aromatique et leur structure en bouche.

Le résultat ? Des vins authentiques et vivants, qui expriment avec justesse et élégance la typicité de leurs terroirs. Les cuvées endémiques du Vignoble Pellerin, comme le ‘Savagnin

la ‘Mondeuse Blanche’, la ‘Petite Sainte Marie’, ‘Mozaïk’ ou encore ‘Solstice’ sont appréciées des amateurs de vins naturels pour leur pureté et leur finesse.

Les vins naturels : une démarche globale et responsable

La production de vins naturels de qualité repose sur une approche globale, allant de la culture de la vigne à la vinification, en passant par la récolte et l’élevage du vin. 

Cette démarche, exigeante et respectueuse de l’environnement, permet d’obtenir des vins authentiques, expressifs et vivants.

Le choix des vins naturels s’inscrit dans une démarche de consommation responsable et éclairée. En privilégiant ces vins, les consommateurs encouragent une viticulture respectueuse de l’environnement et des traditions, tout en découvrant de nouvelles saveurs et expressions du terroir.

(Visited 7 times, 1 visits today)
Fermer