7h09 Infos conso & Bons plans

L’Assurance Propriétaire Non Occupant (PNO) : un rempart indispensable pour les propriétaires bailleurs

Maison jumelée possédant une assurance propriétaire non occupant

Dans le vaste univers de l’immobilier, la location d’un bien immobilier représente une étape décisive pour les propriétaires. Mais avant de se lancer dans cette aventure, il est primordial de se prémunir contre les risques potentiels. 

L’assurance propriétaire non occupant (PNO) apparaît alors comme une solution judicieuse. Cette assurance, souvent méconnue, offre pourtant une protection essentielle aux propriétaires ayant un logement inoccupé, mais destiné à la location. 

Plongeons au cœur de ce dispositif et explorons ses tenants et aboutissants.

Comprendre l’Assurance Propriétaire Non Occupant

L’Assurance Propriétaire Non Occupant est un contrat spécifique destiné aux propriétaires de logements vides, mais qui seront prochainement loués. 

Elle couvre les risques liés à la non-occupation du bien, tels que les dommages causés par un incendie, une explosion, un dégât des eaux, ou encore les actes de vandalisme.

Selon une étude récente menée par l’Institut National de la Consommation (INC), près de 30% des propriétaires bailleurs ignorent l’existence de cette assurance

Pourtant, comme le souligne Maître Thierry Dalbin, avocat spécialisé en droit immobilier, « l’assurance PNO est un outil de protection indispensable pour les propriétaires. Elle permet de couvrir les risques locatifs et de se prémunir contre les éventuels dommages causés au bien immobilier. »

Note : L’assurance PNO ne se substitue pas à l’assurance habitation du locataire. Cette dernière est obligatoire et couvre les risques locatifs pendant la durée de la location. L’assurance PNO, quant à elle, intervient pendant les périodes de vacance locative et couvre les risques liés à la non-occupation du logement.

Les garanties offertes par l’assurance PNO

L’assurance PNO propose des garanties variées, adaptées aux besoins spécifiques des propriétaires bailleurs. 

Parmi celles-ci, on retrouve :

  • La responsabilité civile : Elle couvre les dommages causés aux tiers par le logement. Par exemple, si un dégât des eaux dans votre logement inondait celui de votre voisin, cette garantie prendra en charge les réparations.
  • La garantie des risques locatifs : Elle couvre les dommages causés au logement, tels que les incendies, les explosions ou les dégâts des eaux. Cette garantie est particulièrement importante pendant les périodes de vacance locative, où le logement n’est pas couvert par l’assurance habitation du locataire.
  • La protection juridique : Elle offre une assistance juridique en cas de litige avec un locataire ou un tiers. Cette garantie peut s’avérer très utile en cas de conflit avec un locataire récalcitrant ou en cas de procédure d’expulsion.
Cuisine contemporaine dans une maison

Les avantages de l’assurance PNO

L’assurance PNO présente de nombreux avantages pour les propriétaires bailleurs. En premier lieu, elle offre une protection financière en cas de sinistre. Sans cette assurance, le propriétaire devrait assumer seul le coût des réparations, qui peut parfois s’avérer exorbitant.

Ce type d’assurance permet également de se prémunir contre les risques de vacance locative. Pendant les périodes où le logement est inoccupé, le propriétaire n’est pas couvert par l’assurance habitation du locataire. L’assurance PNO vient donc combler cette faille.

Enfin, elle peut également couvrir les pertes de loyers en cas de sinistre. Cette garantie, souvent optionnelle, permet au propriétaire de continuer à percevoir ses loyers même si le logement est inhabitable à la suite d’un sinistre.

Choisir son assurance PNO

Le choix de l’assurance PNO ne doit pas se faire à la légère. Nous vous recommandons de prendre le temps de comparer les différentes offres du marché et de choisir celle qui correspond le mieux à ses besoins et à son budget.

Selon une étude réalisée par le comparateur d’assurances LeLynx.fr, le prix moyen d’une assurance PNO en France est de 110 euros par an. Cependant, ce prix peut varier en fonction de plusieurs facteurs, tels que la localisation du logement, sa superficie, ou encore son âge.

Il est également conseillé de vérifier les exclusions de garantie de chaque contrat. Certaines assurances PNO ne couvrent pas les dommages causés par les catastrophes naturelles ou les actes de terrorisme.


L’assurance propriétaire non occupant apparaît comme un outil de protection indispensable pour les propriétaires bailleurs. Elle offre une couverture complète contre les risques locatifs et permet de se prémunir contre les éventuels dommages causés au bien immobilier.
Dans cette perspective, il est recommandé aux propriétaires ayant un logement inoccupé, mais destiné à la location, de souscrire à une assurance PNO. Cette démarche, loin d’être superflue, constitue un gage de sérénité et de sécurité, y compris pour protéger le logement après un déménagement.

(Visited 3 times, 1 visits today)
Fermer