Écrit par 3:14 Tourisme & Découvertes

Quelle est la capitale de l’Algérie ?

alger capitale algerie

La capitale de l’Algérie est Alger. L’appellation de cette ville est très facile à retenir car elle sonne presque à l’identique avec le nom du pays. (NDLR : En parcourant la suite de cet article, vous comprendrez d’ailleurs pourquoi).

Dans l’Antiquité, Alger s’appelait « Icosium » et était une ville Berbère puis Romaine que les Arabes ont démolie au VIIème siècle. Une nouvelle ville a été créée sur ses ruines et se trouve encore active de nos jours comme étant la Casbah d’Alger.

De nos jours, Alger est une ville divisée en 2 parties avec un côté peuplé de gratte-ciel de verre, situé en bord de mer, et un autre où se dessine une belle vieille ville construite sur les collines environnantes. Le point culminant de la vieille ville est la citadelle de Casbah.

Alger a l’immense atout de profiter d’une situation idéale au bord de la mer Méditerranée ce qui signifie un climat plus tempéré (moins chaud et sec) qu’à l’intérieur du pays. Dans l’ensemble, la capitale de l’Algérie compte environ 4,5 millions d’habitants et demeure comme étant le plus grand port commercial du pays avec de nombreux centres industriels axés sur le raffinage, le textile et l’automobile. 

Comment est née l’Algérie ?

Avant la construction officielle de sa capitale Alger, les peuples autochtones d’Algérie (berbères), étaient sous l’influence de la domination étrangère ; d’abord les Phéniciens à partir du XIIème siècle avant JC, et les Romains à partir de 200 avant JC. 

Au VIIIème siècle de notre ère, les terres de l’Algérie actuelle sont conquises par les Arabes. En 1830, il y a eu le début de l’invasion française de ces régions, qui s’est terminée en 1881 avec l’incorporation du pays à la France en tant que territoire d’outre-mer. Dès lors, l’afflux de colons français a commencé pour coloniser l’Algérie. En 1954 éclate un soulèvement armé qui se termine en 1962 par la proclamation de l’indépendance de l’Algérie. 

capitale algerie

Un an plus tard, la première constitution Algérienne est créée et un programme de développement social et politique du pays (socialisme algérien) est élaboré, et le seul parti au pouvoir est le Front de Libération Nationale (FLN). Après le coup d’État militaire de 1965, le Conseil révolutionnaire a pris le pouvoir. A cette époque, la réforme agraire et la nationalisation de l’industrie ont été réalisées. Dans les années 1980, du fait de l’augmentation de la dette extérieure, les difficultés économiques du pays ont commencé à s’aggraver. 

En 1988, des émeutes éclatent dans de nombreuses villes Algériennes. En conséquence, un an plus tard, une nouvelle constitution démocratique a été adoptée (un système multipartite a été introduit et il a été décidé d’introduire les principes d’une économie de marché dans l’économie). Cette constitution, au lieu de stabiliser la situation, a conduit au chaos politique. En 1990, les élections sont remportées par le Front Islamiste du Salut (FIS). En 1991, le FIS est interdit et les élections annulées en raison de la réaction de l’armée et des partisans de l’État laïc.

Comment s’appelait l’Algérie avant 1830 ?

Après cette brève rétrospective de l’histoire de l’Algérie et de sa capitale Alger, vous l’aurez compris, le pays était considéré comme étant l’un des plus anciens domaines Français. 

capitale alger

Sa conquête a commencé en 1830 et déjà en 1873, les terres ont obtenu le statut de colonie. Néanmoins, avant sa colonisation par la France en 1830, le territoire faisant partie des pays du Maghreb portait de nombreux surnoms peu glorieux. Le territoire du Nord de l’Afrique était surnommé le « Royaume d’Alger » ; « Africa » ; « Numidie » et même « Barbarie » en mémoire de l’assaut pour lequel les Français ont été envoyés sur place. Ces noms d’usage étaient entrés dans le langage courant et ont connu une réelle utilisation intercontinentale jusqu’à la fin de l’année 1838.

En effet, à partir du 1er décembre 1831 sous une ordonnance de Louis-Philippe le nom « en Alger » est officialisé car les principaux affrontements se déroulent sur le littoral de la capitale. Puis, pour simplifier l’appellation, le terme « Algérie » est alors proposé par une première instruction du ministère de la Guerre le 14 octobre 1838, puis définitivement officialisée le 14 octobre 1839 par un nouveau mandement.

D’un point de vue juridique, le nouvel espace délimité par la conquête Française fût d’abord appelé « Établissements français du Nord de l’Afrique » ou « Possessions françaises dans le Nord de l’Afrique ». 

Au cours de cette période impérialiste, le pays va donc porter le nom d’Algérie pour offrir un sentiment de communauté nationale qui n’a cessé d’émerger jusque dans les années 1920 où les habitants ont officiellement adopté le nom : Algérie.

(Visited 1 times, 1 visits today)
Fermer