6:58 Déco & Brico

Ramonage de cheminée pendant l’hiver : comment bien le faire ?

Cheminée sur un toit

Que vous soyez propriétaire ou locataire, il est nécessaire d’entretenir votre cheminée pendant un certain temps. L’hiver est une période où le climat peut-être très rude, et donc des mesures de réchauffement doivent être prises au plus tôt pour éviter tout désagrément. Parmi ces mesures, le ramonage de votre cheminée doit être placé au premier plan. Pour assurer un travail satisfaisant, des règles spécifiques doivent être respectées. Découvrez-les dans cet article.

Faire appel à un professionnel du ramonage de cheminée

Pour réaliser un travail parfait, il est nécessaire de faire appel à un professionnel du ramonage de cheminée. Les services de ce professionnel doivent répondre aux exigences de sécurité et de satisfaction.

En sollicitant l’intervention de ce dernier, il est nécessaire que vous vérifiiez ses aptitudes, ainsi que l’agrément qui lui permet de réaliser cette activité. Le ramoneur professionnel, après avoir examiné votre cheminée, sera en mesure de vous proposer le type de ramonage nécessaire à votre cheminée.

En effet, il existe deux types de ramonage : le ramonage mécanique et le ramonage chimique. Le ramonage mécanique est une opération par laquelle l’on ramone le conduit de la cheminée grâce à une brosse hérisson. En réalisant cette opération à l’intérieur du conduit de votre cheminée, elle permettra de faire décoller les déchets de combustion (les suies et les dépôts). Le travail de finition se fait enfin à l’aide d’un aspirateur, pour retirer les débris résiduels.

Le ramonage chimique est une opération qui se réalise avec des bûches ramoneuses contenant des produits chimiques. Par la combustion de ces bûches, le ramonage du conduit de la cheminée se fait encore plus rapide. À la différence du ramonage mécanique, le ramonage chimique n’est pas très sollicité. Pour des raisons de sécurité et de compétences, il est conseillé de le confier à un professionnel.

L’avantage de solliciter un ramoneur professionnel est qu’il pourra vous délivrer un certificat de ramonage à faire valoir à toutes fins utiles. Ce document pourra être utilisé comme une preuve auprès des assurances en cas de contrôle. Si vous le souhaitez, vous pouvez contacter cette entreprise de ramonage.

Faire le ramonage de sa cheminée par soi-même

Ramonage de cheminée

Le ramonage de cheminée peut être exécuté par vos soins, si vous le pouvez. Pour ce faire, vous devez avoir le matériel adapté à cette tâche.

Le matériel nécessaire

Le hérisson est le premier outil de base pour faire du ramonage ; il existe en diverses tailles, formes et matières. Selon la matière de votre cheminée, vous devez choisir des hérissons en inox ondulé ou en acier.

Pour ne pas laisser des rayures à la cheminée, vous devez choisir des tubages en métal, en nylon ou en acier. Selon votre taille, vérifiez également le diamètre et la longueur de la canne. Dans le matériel de base, vous devez aussi vous munir d’une corde, d’un aspirateur, de seaux d’eau et aussi de bâches de protection.

Dans la pratique, pour ramoner au mieux votre cheminée, commencer par enlever le poêle à bois. Dévissez aussi les serrages, les manchons et coudes du conduit. Ensuite, commencez par ramoner du haut vers le bas. Cela vous permettra de contrôler l’état de votre toiture, ainsi que l’évolution du travail. Enfin, utilisez l’aspirateur pour enlever tous les résidus de saletés. N’oubliez pas de bien recouvrir les sols, murs et meubles de votre maison contre les fuites susceptibles de salir.

Si vous constatez pendant le ramonage, une détérioration de votre toiture, n’hésitez pas à contacter une entreprise d’isolation à Brest. Ces mesures de sécurité vous permettront de passer un bon hiver en compagnie de votre famille.

En définitive, le ramonage de la cheminée pendant l’hiver peut être réalisé par vous ou un professionnel. Tout dépendra de votre choix et des moyens dont vous disposez.

(Visited 4 times, 1 visits today)
Fermer