5:29 Famille & Lifestyle

Éducation du chaton : l’alimentation, un élément clé

Après huit semaines de sevrage auprès de sa maman, le chaton est généralement prêt pour une alimentation solide mais qui doit respecter quelques spécificités, notamment en termes de quantité et de rythme. Pour bien comprendre en quoi l’alimentation chez le chaton est essentielle dans son éducation et choisir la meilleure méthode de nourrissage pour votre nouvelle boule de poils, voici tous nos conseils étape par étape :

1. L’alimentation en transition avec l’allaitement de la mère

L’auto-alimentation du chaton intervient petit à petit dans son éducation. Il s’agit d’une phase extrêmement importante pour la santé de l’animal mais aussi pour sa croissance. En conséquence, ce nouveau membre de la famille doit être suivi de près par son propriétaire afin d’éviter toute carence. En effet, non seulement le type et la composition des produits servis dans sa gamelle sont importants, mais il faut aussi veiller à leur quantité et à la fréquence d’apports de chaque catégorie d’aliment. 

La nourriture du chaton doit d’abord être donnée sous une forme diluée avec de l’eau ou du lait afin de ramollir les morceaux et de faciliter leur ingestion. Puis au fil des semaines cet apport liquide doit être diminué pour obtenir une texture plus ferme et masticable par le jeune chat. Vous pouvez aussi l’habituer à machouiller en lui proposant des jouets gourmands pourvus de friandises de bonne qualité. C’est une bonne manière de l’éduquer par la récompense.

Petit chaton tigré en pleine forme grâce à son alimentation

2. L’introduction de la nourriture sèche et/ou de ration de nourriture fraîche

Lorsque le chaton parvient à bien digérer les aliments solides et que ses dents poussent correctement, il est temps de l’habituer à manger de la nourriture sèche. La nourriture sèche est constituée d’aliments déshydratés, dont la teneur en eau n’excède pas 10%. Généralement, ce sont des croquettes qui doivent être spécialement enrichies en calcium et protéines pour assurer au chaton une bonne croissance et un développement de ses os et de ses muscles de façon constante. La régularité des repas données est également essentielle pour le bon développement du système digestif de votre animal.

Un bébé chat doit manger 4 à 5 fois par jour et de préférence à des heures assez régulières, ce qui lui impose un rythme éducatif qu’il faut mettre en place dès son plus jeune âge. Pour faciliter la préparation de ces portions constantes, vous pouvez faire le choix de recettes de ration de nourriture pour chat, fraîches et préparées sur-mesure, qui vous seront livrées à domicile grâce au site Pepette.co.

3. Nourrir un jeune chat en pleine croissance

Une fois les deux phases précédentes réalisées pour introduire un équilibre alimentaire parfait à votre chat, il faut savoir quelle est la meilleure nourriture qu’un chaton doit recevoir au cours de sa première année de vie.

L’ingrédient le plus souhaitable est la viande et il devrait être le plus grand apport quotidien de votre animal que ce soit par le biais d’une nourriture sèche ou fraîche. La protéine contenue dans la viande est beaucoup plus bénéfique pour les chatons et contient de nombreux acides aminés précieux, dont la taurine. La taurine est responsable de l’état de la vue et du cœur. La volaille et l’agneau en sont particulièrement riches et font partie des viandes les plus digestes pour les chats. Mais vous pouvez également choisir des aliments contenant du foie, riche en fer et excellent pour l’organisme de votre fidèle compagnon à quatre pattes.

Chaton qui lève la tête vers le haut

Quels aliments faut-il éviter chez le chaton ?

Tout d’abord, ne lui donnez pas de nourriture humaine. Malheureusement, c’est une erreur courante commise par les propriétaires, mais les chats ne peuvent pas consommer ce que nous sommes capables de digérer. De plus, l’alimentation humaine n’est pas en mesure de fournir au chaton les ingrédients sains nécessaires à sa santé et à son développement. 

Bien que le chat soit carnivore, il peut recevoir quelques apports en nutriments par le biais des légumes. Attention toutefois, l’ail, les oignons, les tomates et les avocats sont des ingrédients dangereux pour les chats. Ils peuvent provoquer de graves intoxications ou indigestions. Évitez également les épinards, la ciboulette, les piments forts et les légumes cuits à l’eau salée. Le sel est très mauvais pour les reins des chats et une quantité de légumes trop importante dans ses rations peut entraîner une pancréatite et un diabète. Pour tout compléments d’informations sur les animaux domestiques, vous pouvez consulter votre vétérinaire le plus proche et lui demander conseil sur la fréquence et la qualité des aliments à donner à un jeune chat en devenir.

(Visited 2 times, 1 visits today)
Fermer