euromed logo
en fr ar
 
Zone réservée

Renfort du cadre institutionnel et légal : atelier «Prévention et lutte contre le trafic illicite de biens culturels»

(9-11 novembre 2009, Beirut, Lebanon)
Deuxième atelier juridique organisé par la RMSU en collaboration avec le Bureau UNESCO de Beyrouth, sous le patronage de la Direction des Antiquités du Liban

L’objectif de ce deuxième atelier organisé par la RMSU au sein de l’activité de renfort du cadre institutionnel et légal, a été de comparer les règlementations en vigueur et les services spécialisés des pays partenaires méditerranéens par rapport aux  normes internationales. On entend par là les grandes conventions internationales comme le Convention de La Haye (1954), la Convention de l'UNESCO (1970) et la Convention UNIDROIT (1995), mais aussi les normes déontologiques pour la gestion des collections, dans les musées comme chez les propriétaires privés et les négociants en biens culturels (Codes de l’ICOM et de l’UNESCO).

L’atelier a examiné comment ces normes ont été transposées dans l’ordre juridique interne des pays partenaires, comment est alimentée et consultée la base de données de l’UNESCO sur les législations du patrimoine culturel et comment fonctionne la coopération avec les services d’INTERPOL et de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). 

Une liaison a été établie avec la problématique des inventaires, traitée en décembre 2008 lors du premier atelier juridique, et en particulier l’utilisation de la norme « Object ID ». Par ailleurs, l’atelier a accueilli le Dr. Sophie Vigneron de l’University of Kent (UK), responsable du rapport du séminaire d’Alexandrie sur la circulation des manuscrits organisé en avril 2008 par le projet EH 4 Manumed.

L’atelier a été combiné également avec une session spéciale de formation pour une dizaine de professionnels libanais.

Les résultats de l’atelier son disponibles dans la colonne de droite.

Clause de non-responsabilité | Droits d’auteur